mardi 19 mars 2013

Mayusumi Madoka

Mi-avril 2012, je me suis rendue dans le Tohoku (près de Fukushima)
pour offrir des recueils de poésie aux gens de la région
et leur présenter mes condoléances.
C'est durant ce voyage que j'ai écrit ce haïku;
 extrait de Haïku du temps présents - Editions Piquier

Devant les cerisiers en fleur
on ne peut douter
des lendemains